Focus sur Rita Kraus et sa passion littéraire

Se plonger dans un roman passionnant, c’est comme partir en voyage à l’autre bout du monde sans devoir pour autant bouger de son canapé. Et vous savez à quel point j’adore la lecture et tout ce qui se rapporte au voyage. En plus, concrètement, la lecture a de vrais bienfaits sur le cerveau et sur la santé. Et ce n’est pas une affirmation gratuite, car c’est prouvé scientifiquement.

Malheureusement, les habitudes de lecture ont vraiment évolué depuis l’apparition des supports informatiques. Il devient plus difficile d’accorder du temps pour la lecture sur papier, pour moi le vrai support d’un livre ! D’ailleurs, je viens de faire la découverte d’une romancière de talent: Rita Kraus, que je vais vous présenter dans cet article.

Biographie de Rita Kraus

Rita Kraus, née en Belgique, a passé toute son enfance et même son adolescence entre la France et Cuba. Cette talentueuse romancière est une très grande fan de voyage, comme moi, étant donné que depuis son plus jeune âge, elle a fait de nombreuses fois ses valises pour parcourir le monde. Et c’est grâce à ses voyages qu’elle a pu apprendre plusieurs langues et les maitriser parfaitement.

Zoom sur le parcours de Rita Kraus

Issue d’une famille où l’on se concentre principalement sur les grandes affaires internationales, elle a eu la possibilité de suivre les pas de ses parents et de devenir une femme d’affaires à son tour. Mais voilà, la jeune femme envisage sa vie sous un angle différent.

Pour la plupart d’entre vous, c’est sûrement la première fois que vous entendez parler de Rita Kraus. Et pourtant, vous ratez quelque chose, car elle laisse de très belles empreintes dans la littérature française.

Longtemps compagne du célèbre scénariste et critique de cinéma, Jacques Marcerou, rencontré à Montréal, les deux tourtereaux ont plusieurs fois collaboré pour la rédaction de roman. En 1962, Rita quitte sa famille pour partir vivre avec son compagnon au Québec pour enfin revenir en Europe. Pour commencer, ils posent leurs valises en Italie, où Jacques devient reporter tandis que Rita prend en charge un programme en anglais par la RAI (principal groupe audiovisuel public en Italie).

rita-kraus-original-strories-livre-roman

Le style de livre de Rita Kraus

Globalement, les romans, les nouvelles et les pamphlets de Rita ont étés accueillis très favorablement par les médias. L’un de ses romans, « Dolfonso y Dolfonso fait tilt », a même été adapté sous forme de feuilleton dans France-Soir durant près de trois mois, à une époque où ce quotidien était tiré à plus d’1 million d’exemplaires par jour.

Mais ce n’est pas tout, une de ses nouvelles, « La grande décharge », a été publiée par le grand visage de la presse, « Le Monde », pour être reprise ensuite dans de nombreux recueils. « Des pions sur l’échiquier », son roman a fait l’objet de plusieurs propositions d’adaptation au cinéma. Et des chroniqueurs de renom ont même comparé ses œuvres à celles de Labiche ou Voltaire. Et pour les mordus de littérature, vous savez à quel point ce genre de compliment est positif.

Elle a produit au total près de 80 nouvelles et toutes ont été véhiculées par des titres de la presse pré-numérique. Citons par exemple le Monde, l’Express, Lui, Planète, le Parisien, France-Soir, la Dépêche du Midi, le Soir-Bruxelles, La Suisse/Genève et bien d’autres.

Si vous vous demandez quel est son style d’écriture, je vous répondrais que l’on voit fortement qu’elle a subi plusieurs influences de style. Voici quelques extraits choisis :

Dans le livre « Moi, Martha Strumpf », Rita écrit : « cinq heures viennent de sonner à l’église d’Auteuil où se célèbrent les mariages comme il faut et les baptêmes assortis. Pour ne point changer, il pleut à verse. En bottes cuissardes et imperméables de cuir, la jeune femme descend du taxi, sa mallette sous le bras, devant l’un des derniers hôtels particuliers du village, coincé entre deux hautes murailles de béton. Elle pousse la grille et fonce tête baissée, à travers le jardin détrempé. […] ».

Parmi ses nouvelles, « Un crime de notable » est ma préférée : « C’est avec la plus grande discrétion que le sergent Fernand Plouffe, de la Police Montée Canadienne, alla accueillir Surray à l’aéroport de Dorval : d’abord, parce que l’affaire pour laquelle Plouffe avait requis le concours de cet ancien collègue ne devait à aucun prix être ébruitée ; ensuite parce que l’américain Surray – Vincent Surray, pour la précision de la chronique – avait quitté le FBI par la porte de service sans que ses patrons eussent jugé bon de lui délivrer un satisfecit. […] »

 rita-kraus-parcours-livre-bouquin-roman

 

Zoom sur le feuilleton « Dolfonso y dolfonso fait tilt

« À Rome, ce jour-là, toutes les Cadillac de location avaient été retenues par de mystérieux coups de téléphone, et dirigées sur l’aéroport de Fiumicino. Il pleuvait à seaux. D’invisibles charmeuses distillaient comme des mots d’amour l’annonce des arrivées et des départs. Les grands jets, européens et intercontinentaux, glissaient sur les pistes, aveuglés par l’ondée. » Dolfonso y Dolfonso fait tilt – Rita KRAUS. Ce passage de son roman est tellement célèbre que toutes les personnes fans de littérature française sont obligées de le connaitre.

Vous ne vous séparerez plus de ce bouquin !

C’est après m’être documenté sur la vie de l’acteur, réalisateur et écrivain Jacques Marcerou, racontant sa fuite au Canada avec sa jolie compagne que je me suis attachée grandement à ces deux personnages. J’ai donc, en plus des livres de Rita, voulu en connaitre un peu plus sur leur histoire. C’est à ce moment que je suis tombée sur le livre de cette romancière.

Et comme je vous l’ai dit un peu plus haut, le livre de Rita Kraus était un feuilleton public du journal France Soir, paru le 3 avril 1968. Un de ses plus grands succès étant donné que le roman « Des pions sur l’échiquier » n’a pas eu d’adaptation au cinéma, malgré plusieurs projets proposés.

L’intrigue de cette histoire prend place en Italie, plus précisément à Rome. Toutes les Cadillac de location avaient été réservées de manière très mystérieuse. De Londres à New York, sans oublier Paris ou Munich, la pègre italienne commence à venir petit à petit en ville. Mais pour quelles raisons obscures cette dernière a-t-elle décidé de se réunir ? C’est ce que le lecteur va découvrir dans ce feuilleton plein de suspense et d’actions. Très alléchant.

Selon moi, ce feuilleton est vraiment très captivant. Rita Kraus a su maitriser ses mots et le suspense est de mise durant tout le roman : un véritable coup de génie. Dolfonso y Dolfonso fait tilt m’a permis de voyager en Italie, aux côtés du détective Dolf qui a pris l’initiative d’enquêter sur cette histoire. Mais je préfère ne pas vous en dire plus, car lire le livre est à présent une obligation pour toi lecteur qui lit cet article. Mais je vous promets que vous allez aimer ce style raffiné et cette intrigue soignée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *